Si j'ose dire, quésaco ?

Des chansons originales... à lire, à écouter (ici, notre chaîne YouTube), à reprendre, à diffuser, à fredonner, à brailler...

jeudi 6 août 2015

Les fantômes qui se promènent dans nos cerveaux

Les fantômes qui se promènent dans nos cerveaux
S'amusent beaucoup à nous faire peur la nuit
Ils ont des chaines et ils se cachent dans les rideaux
Pour nous faire sursauter quand on va faire pipi

Les fantômes qui se promènent dans nos cerveaux
Dansent la salsa quand on est endormis
Mais quand nous prend l'envie de jouer les héros
Ils se proposent pour partager nos insomnies

Les fantômes qui se promènent dans nos cerveaux
Jouent à cache-cache avec nos réflexions
Et quand on a tout compris, comme un robot,
Ils nous rappellent qu'il faut faire quand même attention

Les fantômes qui se promènent dans nos cerveaux
Sont de braves types quand on les connaît mieux
Et bien souvent, à l'heure de l'apéro,
Ils s'invitent à not' table avec un petit creux

Les fantômes qui se promènent dans nos cerveaux
Sont même parfois comme qui dirait pompettes
Et s'il leur prend l'envie de jouer du couteau
Renvoyez-les alors direction oubliettes

Les fantômes qui se promènent dans nos cerveaux
Ont le lendemain un p'tit peu mal aux ch'veux
Et au moment de publier leur édito
Ils se sentent quand même un peu beaucoup honteux

Mais les fantômes qui se promènent qui se promènent dans nos cerveaux
Peuvent arguer d'une enfance difficile
Pleine de drames, de sang et de bourreaux,
Puisque l'existence est quand même un peu débile

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire