Si j'ose dire, quésaco ?

Des chansons originales... à lire, à écouter (ici, notre chaîne YouTube), à reprendre, à diffuser, à fredonner, à brailler...

vendredi 15 décembre 2017

La cinquantaine

Depuis cinquante ans que je rode sur cette planète
J'en ai vu passer des refrains et des fêtes
Des grands discours du genre incontournable
Qui se terminent souvent en dessous d'table
Depuis cinquante ans que je traîne mes bottes
Sous le dur soleil quand c'n'est pas sous la flotte
J'en ai vu passer des jeunes loups aux dents longues
Beaucoup ont déjà un pied dans la tombe

Mais déjà le jour se teinte d'un peu de nuit
Plus de temps à perdre avec des conneries

Depuis cinquante ans que je rode sur cette planète
J'en ai vu passer des stars et des starlettes
Des grands malheurs et des petites misères
Des sanglots longs et des rires éphémères
Depuis cinquante ans que je fais c'que j'peux
Et que même, certains jours, je fais d'mon mieux
J'en ai vu passer des bonnes résolutions
Et aussi quelques mauvaises révolutions

Mais déjà le jour se teinte d'un peu de nuit
Plus de temps à perdre avec des conneries

Depuis cinquante ans que je rode sur cette planète
J'en ai vu passer des Roméo et Juliette
Des ambitions, des rêves, des grands projets
Et, en vérité, ils n'ont pas tous échoués
Depuis cinquante ans que je conjugue le verbe être
J'ai appris qu'il faut souvent dire peut-être
Et puis parfois toujours parfois jamais
Avec ça, nous voilà bien avancés!

Mais déjà le jour se teinte d'un peu de nuit
Plus de temps à perdre avec des conneries 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire